Skip links

Pascal Duriez, Imprimeur d’Art

Pascal Duriez dirige l’imprimerie Montquartiers depuis 1996 où il a commencé comme apprenti en
1975. Son grand père déjà y avait fini chef d’atelier et sa mère s’occupait de la manutention. Une
vocation naturelle pour cet amoureux des éditions d’art. Pascal éprouve un vrai plaisir lorsqu’il règle la
machine, vérifie les essais ou donne des conseils à Céline Métayer ancienne apprenti de l’atelier
désormais devenue son binôme.
Le maître imprimeur et l’ancienne élève des Gobelins travaillent sur 5 presses typographiques dont
les platines Niebolo 1930 et Phoenix 1940 utilisé pour le tournage du film Lucie Aubrac.
« Une page est une image. Elle donne une impression totale, présente un bloc ou un système de
blocs et de strates, de noirs et de blancs, une tache de figure et d’intensité plus ou moins heureuses.
Cette deuxième manière de voir, non plus successive et linéaire et progressive comme la lecture,
permet de rapprocher la typographie de l’architecture (…) A cause de cette indépendance dans les
qualités que peut posséder un livre, il est permis à l’imprimerie d’être un art ».
Citant Paul Valéry, Pascal considère la typographie comme un art, ne reposant pas sur une simple
affaire de caractères, de règles ou de codes. Il s’agit aussi de placer le texte dans une page, de la
composer, de trouver la meilleure harmonie entre le texte et ses éventuelles illustrations, entre le texte
et son image.
Aujourd’hui, Pascal travaille pour les éditeurs d’art à la recherche d’un foulage ancien et d’un véritable
travail d’orfèvre.